Se rendre au Chili pour déguster les délices locaux

Le territoire chilien a de quoi dépayser les voyageurs grâce à ses points d’intérêt, mais aussi sa cuisine. Les touristes qui adorent goûter à de nouvelles recettes aimeront à coup sûr un séjour au Chili placé sous le signe de la découverte de l’art culinaire du pays. Parmi les mets incontournables de cette contrée, il y a, entre autres, le chapelele. En fait, il s’agit de petites boulettes façonnées avec de la farine de blé et des pommes de terre. Ils sont déclinés en 2 versions, des sucrées et des salées appelé « chapeleles de curanto ». Le chapelele sucré, par exemple, est généralement accompagné de miel. En ce qui concerne la version salée, les ingrédients de base pour la confectionner sont notamment les chicharrones et le saindoux. Par ailleurs, les routards sont invités à goûter au fameux humita. Ce dernier est une pâte de maïs et d’oignons souvent cuite au four ou à l’eau chaude. On le mange avec du piment.

D’autres délices chiliens qui feront saliver les bourlingueurs

Lors de leurs séjours au Chili, les vacanciers sont conviés à découvrir quelques spécialités du territoire. Ils ont, par exemple, la possibilité de savourer un plat appelé « curanto ». Ce plat tient ses origines de l’archipel de Chiloé. Les ingrédients qui le composent sont assez variés, car ceux-ci sont constitués de chapaleles, de légumes, de viandes, de fruits de mer et de pommes de terre. On enveloppe la préparation dans une feuille de figuier. Les cuistots utilisent également la feuille de nalca pour maintenir le tout en place. Une fois scellé, le curanto est placé dans une sorte de fosse pour ensuite être recouvert de films plastiques et de terre. La durée de cuisson est d’environ 1 h. En outre, les fins gourmets qui raffolent des ragoûts auront l’occasion d’en goûter durant leurs vacances au Chili. Le charquicán fait partie des ragoûts chiliens à absolument déguster. Il est préparé avec de la viande de cheval en morceaux, des grains de maïs, des pommes de terre et des haricots verts.

Les boissons chiliennes

Séjourner au Pérou s’avère aussi une occasion pour goûter à quelques breuvages locaux. Parmi les immanquables, il y a, entre autres, le mote con huesillo qui s’adresse surtout à ceux qui ne boivent pas de l’alcool. En effet, celui-ci est réalisé avec des pêches séchées et du blé cuit. On le retrouve un peu partout dans le pays, que ce soit auprès des marchands de rues ou dans des stands. Cette boisson rafraîchissante est notamment commercialisée sur le territoire pendant l’été. Par ailleurs, le cola de mono est un sublime cocktail auquel les voyageurs devront absolument siroter lors de leur passage en terre péruvienne. Il convient de noter qu’il se boit généralement à l’occasion des fêtes de Noël et au Nouvel An. Sa composition est faite d’un mélange de lait, de cannelles, de café, du sucre, de l’eau-de-vie et de clous de girofle.

Separator image Publié dans Voyages.